Ce tout nouveau système de sécurité biométrique à l’aéroport international de Dubaï fera travailler des poissons électroniques. Le principal objectif est d’améliorer les procédures de voyage.

Plus de file d’attente pour les voyageurs

Nous avons vu que la technologie de reconnaissance faciale a été utilisée à de multiples fins, allant de l’aide aux touristes dans leurs activités favorites en passant par le contrôle de la maison intelligente. Maintenant, l’aéroport international de Dubaï introduit la reconnaissance faciale via un aquarium virtuel. À partir de l’année prochaine, les voyageurs à travers l’aéroport ne feront plus la queue pour les contrôles de sécurité, mais ils marcheront à travers un aquarium en forme de tunnel, qui sera rempli de poissons virtuels utilisés pour attirer l’attention des passagers. Une fois que les voyageurs seront concentrés sur le poisson, 80 caméras intégrées vont faire un processus de scan pour la reconnaissance faciale.

The Verge

Un processus de vérification simplifié

Le premier tunnel biométrique entrera en service à la fin de l’année 2018 et sera installé sur le terminal 3 de l’aéroport international de Dubaï. Et d’ici 2020, les autres terminaux seront équipés de tunnels. Les passagers devront s’enregistrer à l’avance pour pouvoir utiliser les tunnels. Ensuite, leurs visages seront scanner avec des scanners 3D intégrés à des kiosques installés un peu partout dans l’aéroport. Une fois que les passagers atteignent la fin du tunnel, leur biométrie est scannée et est comparée à leur profil numérique. S’ils correspondent, les passagers reçoivent un feu vert pour continuer leur voyage. Si les données biométriques ne correspondent pas, les agents de sécurité sont appelés à effectuer des contrôles supplémentaires.

Engadget

Une technologie en voie de généralisation

En plus des scènes d’aquarium, les écrans de tunnel peuvent être programmés pour montrer d’autres scènes, ou même des publicités. En tant qu’aéroport très fréquenté, Dubaï est depuis longtemps à l’avant-garde du développement de moyens d’accélérer la sécurité des passagers, et maintenant d’autres compagnies aériennes et aéroports expérimentent également des systèmes similaires. La Royal Dutch Airlines et la British Airways ont déjà expérimenté la reconnaissance facile pour accélérer l’embarquement. En mars 2019, l’Australie entamera les essais d’un système de contrôle de sécurité biométrique. Le balayage biométrique automatique sera-t-il l’avenir du transport aérien ?

Source :

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici