Le cadastre Cassini a été au XVIIIe siècle une première entreprise de cartographie à volonté exhaustive en France. Près de trois siècles plus tard, les méthodes traditionnelles de triangulation semblent dépassées, les nouveaux acteurs de la géographie s’aidant de toutes les nouvelles technologies disponibles.

L’histoire d’e-cassini

Les Français ont encore leur mot à dire en cartographie, la science géographique ne s’étant pas arrêtée au géographe Paul Vidal de La Blache qui a survolé les deux siècles derniers.

C’est à Cholet, dans le Maine-et-Loire (49), que la start-up e-cassini a vu le jour en mars 2017 et poursuit ses activités. Elle évolue sous la direction de Patrick Maïore, à la fois cofondateur de l’entreprise et PDG. Son objectif est de surfer sur la révolution numérique pour rendre la cartographie courante plus performante.

Sa production principale est une application de cartographie ultra-précise, fonctionnant sur abonnement. Son secret ? Son équipement Pegasus Backpack (un sac à dos de 15 kg environ, avec 5 caméras 3D filmant à 360°) de Leica. Voici un aperçu de ses qualités :

C’est certes beaucoup plus encombrant que l’Air Camera, une miniaturisation développée en Corée, mais les propriétés techniques du Pegasus sont optimales.

Les employés – une quinzaine de salariés particulièrement jeunes – d’e-cassini photographient des lieux pour les clients, puis c’est l’étape de la cartographie. 35 appareils, dont 7 pour la seule région choletaise, arpentent ainsi le monde, sur un marché en devenir.

Les apports de la start-up

Le succès remporté par GoogleMaps, GoogleEarth et quelques autres équivalents auprès des internautes est colossal. De nombreux cambrioleurs ont même avoué utiliser ces services pour réaliser leurs repérages puis leurs forfaits.

E-cassini demeure dans le champ de la cartographie, mais sur un créneau plus précis, qui intéressera davantage les clients institutionnels. La société y apporte son plus : la précision. Les services cartographiques proposés par son application vont jusqu’au centimètre près, ce qui permet d’établir avec une acuité inédite les limites entre diverses propriétés ou d’estimer précisément des surfaces. Le tout restitué en 3D.

Exemple d’application concrète pour les mairies | e-cassini.fr

Un propriétaire d’immeuble pourrait ainsi estimer le volume de son bien au cm3 près. Les organismes publics devraient être les premiers intéressés par ces progrès cartographiques afin d’optimiser le service rendu aux administrés. Communes et collectivités locales comptent parmi les principaux prospects d’un petit groupe qui monte en puissance. D’ici quelques années, la direction envisage d’ouvrir des bureaux à Paris pour gagner en visibilité. Après six mois d’activité, c’est un début prometteur !

Source :

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici