La start-up SoUse s’ouvre sur l’Amérique

Chaque année, le CES (Consumer Electronic Show) de Las Vegas est l’occasion de découvrir de nouvelles start-up liées à la tech. Parmi elles, nous sommes toujours heureux de trouver le fleuron des initiatives françaises. Aujourd’hui, nous nous focaliserons sur une jeune entreprise poitevine : SoUse !

SoUse : du tout neuf !

L’aventure de SoUse est encore toute récente. Ce n’est qu’en mars 2017 que la start-up a lancé à Niort son site Internet projeté dès 2015. Cette jeunesse met d’autant plus en relief l’ascension fulgurante du petit groupe. Il n’était effectivement pas évident de se retrouver en moins d’un an propulsé dans un salon américain de 4 jours et forts de 4 000 stands et 250 000 entrées ! D’ailleurs, sur l’ensemble de la toute fraîche région Nouvelle-Aquitaine, les start-up représentées à Las Vegas ne dépassent pas la barre des 50. Il n’y aura donc que la crème de la crème.

Du côté de l’organigramme, le CEO de SoUse est Emmanuel Sorel. Élodie Poudevigne occupe les fonctions de manager et de responsable de la com. Elle nous présente elle-même son entreprise :

Le concept novateur de SoUse a été très tôt repéré par la Maif. En fait, le coup de foudre a eu lieu en amont, dès décembre 2015. Cette mutuelle locale a investi 7 millions d’euros dans la jeune pousse. Ceux-ci ont pour objectif d’aider au lancement du projet sur quatre ans. Ce dernier avait été conçu à partir de juin 2015. Puis 12 personnes ont été recrutées en janvier 2016 pour commencer le tout en février. Une première version test était au point en mai 2016, ainsi qu’une seconde en septembre. Mars 2017 correspond au passage à une version publique officielle, avant le lancement le 15 septembre d’un bot Messenger. Sinon, les entrepreneurs ont décroché un accompagnement gratuit dans l’incubateur So Start-up, sans oublier une subvention régionale de 340 000 euros (rien que ça !) pour exposer à Las Vegas du 9 au 12 janvier 2018. Sans surprise, une version anglaise de la plate-forme devrait bientôt sortir !

Le petit plus de SoUse

La start-up niortaise SoUse s’appuie sur son slogan : « Un monde collaboratif autour de toi ». Il s’agit avant tout d’un portail numérique accessible via Internet. On peut se connecter à celui-ci depuis son ordinateur, sa tablette ou son smartphone. Une application y est naturellement associée. Tout repose sur un partenariat avec près de 60 passerelles (59 au 17 octobre 2017) – un chiffre appelé à augmenter d’année en année. Grâce au réseau constitué, plus de dix millions d’offres sont disponibles. Toutes ont trait à « l’économie sociale et solidaire », plus communément abrégée grâce au sigle « ESS ». Hébergement collaboratif, restos responsables, services éthiques et transport écologique ne manquent pas à l’appel. Les catégories ont été baptisées « À table ! », « Activités », « Courts et ateliers », etc. Pour l’instant, il y en a neuf au total.

SoUse pour doper l'ESS
Aperçu du site Internet de SoUse

Les services de SoUse proposent aux usagers de dépenser leur argent de façon alternative et responsable. C’est un créneau économique porteur, car de plus en plus en vogue. De fait, SoUse se présente comme le « premier agrégateur de l’économie collaborative et circulaire ». Son développement devrait d’ailleurs être facilité, pour l’heure, par l’absence de concurrence directe. Les 3 000 visites mensuelles de 2017 devraient rapidement être décuplées !

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !

Suivez-nous !

Suivez-nous !