Eco

Une nouvelle centrale solaire utilise du sel fondu pour stocker de l’énergie

Aperçu du site Aurora : Crédits photo : Businesswire

Une centrale solaire actuellement en construction en Australie utilise du sel fondu pour collecter et stocker de l’énergie pour la production d’électricité. L’Australie a toujours été à la pointe de la technologie durable, comme l’utilisation de la puissance de la mer pour produire de l’énergie. Aujourd’hui, la société d’énergie solaire SolarReserve a reçu la permission de commencer la construction du projet Aurora.

SolarReserve_logo/Source
: Wikimedia Commons

Du sel fondu pour stocker l’énergie

Aurora est une centrale solaire thermique de 150 mégawatts d’une valeur de 650 millions de dollars australiens. L’usine sera construite près de Port Augusta. Une fois construite, l’installation sera la plus grande centrale solaire thermique à une tour du monde. L’un des plus grands problèmes avec les centrales solaires est le stockage de l’énergie produite pendant la journée. La plupart des centrales électriques utilisent l’électricité dès qu’elle est générée, car le stockage de l’électricité est très difficile. La future centrale Aurora résout quant à elle ce problème en utilisant du sel fondu pour stocker de l’énergie. Ainsi, pendant la journée, la centrale utilisera plus de 10 000 grands miroirs, appelés héliostats, répartis sur une surface de plus de 10 km² pour collecter et concentrer les rayons du soleil sur un grand échangeur de chaleur au sommet d’une tour d’environ 150 m. Le sel fondu s’écoule ensuite dans un réservoir de stockage thermique, où il est stocké jusqu’à ce que l’énergie soit suffisamment élevée. Ensuite, le sel fondu est pompé par un générateur de vapeur, où il fournit la chaleur pour transformer l’eau en vapeur et produire de l’électricité.

Panneau solaire/Source : Pixnio

Une centrale écologique à grande capacité

L’utilisation de sel fondu permettra à la centrale Aurora de générer 500 gigawatt-heure d’énergie par an, assez pour alimenter jour et nuit l’équivalent de 35 % de tous les ménages d’Australie-Méridionale. Natalie Collard, directrice générale exécutive du Clean Energy Council en Australie, a déclaré aux médias locaux : « Notre système électrique évolue rapidement vers un système plus intelligent et plus propre, avec une gamme de technologies offrant une alimentation de haute technologie, fiable et à moindre coût ». D’ailleurs, il est important de noter que le projet Aurora permettra d’empêcher la propagation de 200 000 tonnes de CO2 par an.

Source :

Springwise

Share on Pinterest

Rejoignez-nous sur Facebook !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters
Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline