Pro Tech

Le robot cognitif d’Haapie devrait plaire aux entreprises

Le logo de la start-up Haapie

Robotisation et intelligence artificielle sont en plein essor. L’objectif est de faciliter la vie des particuliers et des professionnels. Il s’agit de maximiser les retombées par rapport aux coûts initiaux. Et il n’y a pas que le Japon qui tire son épingle du jeu robotique : une start-up bretonne, Haapie, vient nous prouver que la France est bel et bien présente.

Le robot Haapie-One

Avec son aspect souriant et sa simplicité, il est reconnaissable entre tous. Il a impressionné beaucoup de visiteurs lors du CES de Las Vegas. Nous voulons bien sûr parler d’Haapi-One, un robot cognitif pouvant également être qualifié de « robot assistant » pour les entreprises. C’est une création de la start-up Haapie, où l’on devinera quelque chose de l’adjectif anglais happy ! On remarquera que ses fondateurs font preuve de l’enthousiasme nécessaire dans toute entreprise :

Haapie-One n’a pas vocation à remplacer les êtres humains. Il est au contraire conçu pour les aider dans leurs tâches professionnelles. Au quotidien, il aidera les salariés à trouver en un rien de temps tel numéro téléphonique ou tel historique client. Mais ce ne sont que deux exemples basiques tant les fonctionnalités de ce robot sont étendues. Elles devraient encore s’élargir au fil des années, en fonction des besoins exprimés par les entreprises. Ce robot assistant fonctionne à partir d’une base de données spécifique à chaque firme. Cela semble plus utile pour les PME que RoboBee… !

Haapie : une success-story

La start-up Haapie est bretonne. Elle a vu le jour en 2015 grâce à Carolyn Hogg et Frédéric Soufflet, dans le département d’Ille-et-Vilaine. C’est plus précisément la commune de Châteaugiron qui peut s’enorgueillir d’avoir servi de terreau fertile à l’innovation robotique.

À la base, l’entreprise ne se destinait pas nécessairement à Haapie-One. Sa première activité était en effet le développement logiciel autour d’interfaces vocales intelligentes, ces dernières pouvant être des chatbots. Mais c’était une voie royale pour concevoir un robot assistant à part entière. Et les clients s’approchent peu à peu…

Voici une petite présentation du concept en 2015 :

L’entreprise a en partie été propulsée sur le devant de la scène grâce au soutien du Crédit Agricole, via son programme départemental « Village ». Sa participation au dernier Consumer Electronics Show du Nevada ressemble à une consécration. Elle a pu voir de près ses plus gros concurrents : Alexa et Google Home. Ce sont les fruits de multinationales gigantesques, Amazon et Google. Pourtant, la start-up Haapie est née dans l’Hexagone et entend rester en France. Ce doit être une fierté pour le pays !

Cette aventure ne fait que commencer. Il faudra donc faire le point dans quelques années pour en contempler, espérons-le, le succès.

Share on Pinterest

Rejoignez-nous sur Facebook !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters
Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline