Transport

Bikelec et le succès des vélos électriques

L’engouement contemporain pour les vélos à assistance électrique ne dépend pas que de subventions. Il s’agit en effet d’une technologie fiable et confortable. Le pari fait dès 2006 par Bikelec s’avère gagnant. Ainsi, un projet avant-gardiste est devenu un mode de déplacement au quotidien. Étudions donc la fulgurante ascension du vélo électrique !

La montée en puissance de Bikelec

La société Bikelec a été créée en 2006 en Espagne. Elle voulait dès lors proposer dans l’Europe entière un vélo permettant de se déplacer de façon écro-responsable. Des pièces sous-traitées auprès de grandes marques (Samsung, Panasonic, STR, Nexus…) sont assemblées en Castille-et-León. L’usage d’aluminiums aura permis de mettre au point des bicyclettes légères et très maniables. Le confort d’utilisation est encore accru par le recours à des cadres hydroformés.

Bikelec a tout misé sur l’électrique et le confort du client. Ce dernier pourra trouver un moteur à son goût, avec quatre types différents allant de 250 à 1 000 W. Les batteries commercialisées présentent elles aussi des capacités différentes. Le choix est également économique : puissance et autonomie maximales sont naturellement obtenues grâce à des dépenses plus importantes… Les VAE (vélos à assistance électrique) présentent un moteur de 250 W sans accélérateur et ils respectent la norme européenne EN15194. Le succès est au rendez-vous, comme en témoigne un premier salon international du vélo électrique à Morzine en 2017 :

La présence d’une boutique en ligne donne une meilleure visibilité à l’entreprise et facilite l’achat de bicyclettes pas encore présentes chez tous les revendeurs de vélos. Les prix oscillent grosso-modo entre 1 250 et 5 000 €. C’est donc un investissement à rentabiliser sur le moyen ou long terme.

Les modèles proposés par Bikelec

Certains modèles de Bikelec ne seront pas autorisés sur la voie publique de nombreux pays européens. C’est notamment le cas des vélos disposant d’un accélérateur supérieur au seuil légal (actuel) de 6 km/h. Les législations pourraient cependant évoluer un jour ou l’autre sur ce point.

Le VAE connaît un essor impressionnant depuis 2016. Mais ce vaste segment se décline en une infinité de catégories : vélo de ville, chopper, VTT, vélo pliable, cruiser, tricycle… Chacun trouvera chaussure à son pied ! Attention, le tricycle électrique concerne moins les enfants… que les personnes ayant des charges lourdes ou encombrantes à transporter tout en pédalant. C’est un gage de stabilité, élément important sur un deux-roues. Voici quelques modèles de vélos commercialisés par Bikelec :

À terme, il s’agit manifestement d’une méthode économique (fini le carburant et un entretien coûteux !) de se déplacer efficacement et de façon écologique, au plus grand bénéfice de sa santé et de sa forme physique. Actuellement, ce sont principalement les seniors et les étudiants qui utilisent des vélos à assistance électrique. Mais la population mondiale devenant de plus en plus urbaine, ce moyen de transport devrait continuer de se démocratiser. C’est aussi un bon moyen de désencombrer un peu la route, un vélo prenant toujours moins de place qu’une voiture… C’est en tout cas une belle expérience à vivre.

Source :

Madridiario

Suivez-nous !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters
Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline