La start-up SIMPROM vient de lever des fonds à hauteur de 500 000 euros. Ce n’est pas rien… et c’est aussi l’occasion de revenir sur le parcours de cette entreprise innovante. Cette dernière s’est spécialisée dans la mini-copropriété. Et il faut croire que ce créneau est particulièrement porteur !

Le fonds de commerce de SIMPROM

On peut considérer que la start-up SIMPROM a presque inventé le concept de « mini-copropriété » en France. Elle s’intéresse donc à la promotion immobilière d’ensembles comptant moins de trente logements. À fond dans les nouvelles technologies et l’innovation, SIMPROM propose une méthode inédite pour préparer, monter et concrétiser des projets de résidences à taille humaine. L’entreprise s’appuie notamment sur le crowdfunding (ou « financement participatif » si l’anglais vous déplaît !), sur l’esprit de collaboration, le travail indépendant, les architectes, les réseaux de vente, etc. La firme promet des délais de montage imbattables, histoire de plaire aux (futurs) copropriétaires aussi bien qu’aux promoteurs et constructeurs.

Horizon Ciel, une réalisation SIMPROM, Atelier Champenois et LYMO à Montreuil dans le 93. Source : simprom.com

Les programmes immobiliers assumés répondent tous à une demande locale véritablement forte. Ils sont en outre appelés à générer à court terme des rendements intéressants. C’est l’idéal pour attirer les investisseurs et accroître son activité ! Pour l’instant, ce concept n’est appliqué qu’à l’Île-de-France, première région de l’Hexagone en matière de démographie et d’économie. Mais, peu à peu, cette solution devrait partir à la conquête de nouveaux territoires. Elle pourrait bien investir, un jour ou l’autre, des pays étrangers ! Le tout concerne aussi bien le résidentiel que le professionnel, le commercial et – même – le logistique.

L’ascension de SIMPROM

Récemment, la direction de SIMPROM a rendu publique sa levée de 500 000 euros pour mener à bien l’industrialisation de ses processus et le renforcement de ses équipes. À ce jour, l’entreprise aurait obtenu douze projets pour un CA prévisionnel de 35 millions d’euros – rien que ça ! C’est un bel investissement après seulement un an et demi d’activité environ. En effet, la start-up a été créée à Neuilly-sur-Seine en juillet 2016. Il s’agit d’une SASU, c’est-à-dire d’une société par actions simplifiée à associé unique. Son président n’est autre que son fondateur Benjamin Fender.

SIMPROM : le mot du président. Source : simprom.com

La récente levée d’un demi-million d’euros a été effectuée grâce à Stanislas Wargny. Celui-ci, avec le Morgan Stanley Real Estate Fund, est spécialisé dans le secteur de l’immobilier. S’il a repéré SIMPROM, c’est très bon signe pour l’avenir de la boîte… Les maîtres-mots de cette dernière sont indépendance, adaptabilité, expertise, transparence, innovation, éthique et confidentiel. En bref, c’est de quoi inspirer confiance !

Source :

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici