Alimentaire

Le whisky méritait sa start-up à box

Une sélection de whiskies de milieu de gamme. Crédits photo : Chris Huh, 19 décembre 2007, Wikimedia Commons

Venu des États-Unis, le « business de box » rencontre un indéniable succès en France. S’adossant au e-commerce et à la bonne image des start-up, ce segment est porteur dès lors qu’une entreprise est la première à investir un créneau et qu’elle envisage comme il faut sa communication. Désormais, rares sont les domaines à ne pas avoir une box de qualité, voire plusieurs… Aujourd’hui, c’est le bon whisky qui approche un peu plus des particuliers grâce au concept Juste Un Doigt !

Après la boxe anglaise, la box whisky

S’il y a bien un breuvage qui a rendu les îles Celto-Britanniques célèbres dans le monde entier, c’est le whisky. Il se dit que celui-ci doit son succès commercial au blocus continental imposé il y a deux bons siècles contre Napoléon… Quoi qu’il en soit, la qualité de cette liqueur n’a cessé de se perfectionner. Elle admet une infinité de déclinaisons, de nuances, de terroirs et de saveurs. Les gastronomes et œnologues apprécient volontiers !

La start-up toulousaine Juste Un Doigt ne fait que dans le haut de gamme. Sa box disponible sur abonnement promet à ses clients de recevoir directement à domicile une nouvelle sélection, et ce chaque mois. Le coffret confié aux services postaux comprend 35 centilitres d’un whisky à la qualité premium, la bouteille étant accompagnée d’un livret en expliquant l’histoire et les particularités. La société a tourné une vidéo pour finir de vous convaincre :

Pour l’instant, ce sont principalement des distilleries françaises et écossaises qui ont conclu des partenariats avec Juste Un Doigt. Il est possible de ne prendre qu’une box (un mois) à 44,90 €, mais les tarifs sont dégressifs dès les premiers engagements : un ou deux trimestres, à respectivement 119,70 et 239,40 €. Bien entendu, les frais de port sont inclus !

À ce jour, les abonnés auront déjà pu déguster du Glenfarclas 12 ans Oloroso Sherry, du Balblair 10 ans Gordon & MacPhail ainsi que du Vilanova Berbie Castan. De bons moments gustatifs en perspective ! C’est quand même plus alléchant, pour le public français, que l’alcool de tofu

Plutôt que de l’armagnac, du whisky dans le Sud-Ouest ?

La start-up Juste Un Doigt a été créée en Haute-Garonne (31) par un passionné : Alexandre Cavalié, qui a passé plusieurs mois en Écosse, la patrie du scotch. En amateur, il avait constaté que malgré les productions locales d’armagnac, de cognac, de calvados et de différents alcools forts, la France était le premier État du monde en matière de consommation de whisky. Malheureusement, et nous ne pouvons que lui donner raison, il trouvait que seules des boissons d’entrée de gamme étaient vendues dans les magasins et supermarchés de l’Hexagone…

Officiellement, l’entreprise Juste Un Doigt est une société anonyme enregistrée en octobre 2017. Son siège social se situe sur la commune de Lavalette, à quelques encablures à l’est de l’agglomération toulousaine. On est à deux pas de Verfeil, un petit bijou du Lauragais qui a enchanté une partie de la vie de la comtesse de Ségur, les petites filles modèles gambadant dans des parcs boisés tapissés de violettes… C’est bon enfant, mais encore un peu loin de la box whisky de Juste Un Doigt :

Toulouse est donc le point central de l’activité de Juste Un Doigt. Après tout, un premier Toulouse Whisky Festival doit se tenir au mois de mai 2018 ! Un pub local – le Hopscotch – souhaite carrément faire de la ville rose la « capitale française du whisky » : rien que ça ! Quoi qu’il en soit, cette ambition devrait contribuer à faire le bonheur d’Alexandre Cavalié. Et nous ne pouvons que lui souhaiter de réussir !

Source :

Actu.fr

Share on Pinterest

Rejoignez-nous sur Facebook !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters
Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline