On se souvient de la difficulté d’Ulysse à retrouver sa terre insulaire d’Ithaque par la voie maritime… Des péripéties longues et nombreuses qui ont permis d’alimenter l’Odyssée d’Homère, un texte fondateur des lettres grecques anciennes. Aujourd’hui, pour éviter des désagréments aussi déroutants, la solution est tout indiquée : il faut prendre l’avion ! C’est ce que nous rappelle la start-up Ulysse, laquelle nous aide à trouver les meilleurs vols possibles…

Encore un comparateur de vols ?

Tout voyageur aérien d’un jour aura eu l’occasion de le constater. Sur Internet, les comparateurs de vols sont légion. Souvent, on peut mettre en doute leur objectivité et trouver curieux les prix qui montent au fur et à mesure que l’on accumule les recherches… Dans ce contexte, à quoi bon ajouter les services de l’entreprise Ulysse ?

Eh bien, cette dernière souhaite avant tout faire gagner du temps à ses utilisateurs. Effectivement, comme toute recherche web peut s’avérer longue et fastidieuse lorsque l’internaute est en quête du meilleur prix possible, autant pouvoir déléguer cette tâche sans surcoût… Or, ce service s’adresse à la fois aux particuliers et aux professionnels, ce qui lui ouvre un public cible des plus larges. Le tout avec une optique de simplification maximale.

Quatre minutes chrono : c’est le temps que l’intelligence artificielle d’Ulysse mettra pour trouver votre offre. Source : https://ulysse.travel

Le marché étant âprement disputé, ce n’est pas un service clientèle performant qui fait la différence. Non : c’est la rapidité de la recherche qui prime. Vous aurez déjà pensé sous le manteau, sans doute : Big Data et IA. Vous n’avez pas tout à fait tort, puisque tout repose sur un algorithme ultra-rapide. Quatre petites minutes suffiront pour réserver la meilleure offre disponible ! C’est nettement mieux que les trois quarts d’heure habituellement passés, en moyenne, pour dénicher un billet sans intermédiaire… Le modèle économique d’Ulysse repose sur une faible commission, plafonnée à 2,5 % des billets achetés.

Ulysse, sans talon d’Achille

La start-up Ulysse a été fondée au mois d’août 2017. Ses deux heureux initiateurs sont Lancelot Hardel et Axel Guidicelli, dont la jeunesse (ils ont 21 et 25 ans) n’a d’égale que leur ambition. Celle-ci est déjà en partie satisfaite avec l’obtention, à la fin du mois de mars 2018, du 1er prix du concours dénommé « Coup de pouce », spécialement conçu au sein de l’école Neoma pour les entrepreneurs en phase de décollage. C’était donc parfait pour une entreprise en lien avec le secteur du transport aérien qui fourmille d’innovations !

Axel Guidicelli, le créateur de la société, est un jeune diplômé d’une école de commerce normande : Neoma à Rouen. Il maîtrise parfaitement la communication de la jeune boîte. L’idée de son business model lui est venue, comme c’est souvent le cas dans le monde des start-up, d’une expérience personnelle en 2016 : la difficulté à trouver rapidement une offre de billets aériens satisfaisante et à des prix raisonnables. Apparemment, il n’est pas le seul à s’être retrouvé dans cette situation, car en quelques mois l’interface d’Ulysse a déjà convaincu quelque vingt mille usagers.

Lancelot Hardel est quant à lui un passionné de développement web, ayant appris son métier sur le tas. N’ayant pas le baccalauréat, il montre que la motivation, l’ardeur et le travail suffisent pour réussir ! C’est une remarquable leçon de vie. Il aura déjà permis à deux autres start-up de se lancer, dans des domaines parfois très différents. L’informatique est en effet devenue un support incontournable…

Et maintenant, une pause culture générale nous présentant rapidement l’Ulysse de l’épopée homérique et son Odyssée :

L’étape suivante, c’est la capitale – Paris – via l’incubateur Station F, le plus grand de la planète pour ce qui est des start-up. Ulysse devrait en ressortir dans un semestre ou deux, avec un visage probablement encore plus performant pour partir à la conquête du globe… Quoi qu’il en soit, une application pour smartphone est actuellement en projet, avec pour cela le recrutement d’un nouveau développeur. Bon vent vers Ithaque !

Source :

Ouest-France

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici