Marketing

Le rapport de Captiv8 met en lumière des données permettant de repérer de faux followers

Source : Pixabay. Une étude met en évidence les faux abonnés sur les réseaux sociaux.

Captiv8, une entreprise proposant des outils permettant aux marques de gérer leurs campagnes marketing d’influence, a publié son rapport de référence 2018 sur les fraudes dans le domaine du marketing d’influence. L’objectif est de fournir aux spécialistes du marketing les données dont ils ont besoin pour repérer les faux abonnés et donc de séparer les influenceurs qui ont une véritable notoriété de ceux qui offrent uniquement l’illusion de l’engagement.

Le rapport affirme qu’il s’agit d’un problème ayant un impact financier réel, avec 2,1 milliards de dollars dépensés en marketing d’influence sur Instagram en 2017 et 11 % de l’engagement provenant de comptes frauduleux.

Un moyen plus pertinent d’évoluer

Pour que le marketing d’influence puisse réellement exploiter pleinement son potentiel de transformation, les spécialistes du marketing ont besoin d’un moyen plus concret et plus fiable d’identifier les faux abonnés et leur engagement, de comparer leurs performances aux critères de l’industrie et de déterminer la portée ainsi que l’impact réel des dépenses consacrées aux médias sociaux.

Voici les détails de ce rapport en anglais :

La société a donc examiné une gamme de catégories de marketing et a sélectionné au hasard 5 000 comptes d’influenceurs Instagram. L’idée est d’établir une base de référence pour une activité standard, afin que les spécialistes du marketing puissent détecter les signaux d’alarme potentiels.

Les détails de ce rapport

Bien sûr, tous ceux qui ont une audience importante sur les réseaux sociaux vont avoir de faux abonnés, mais Captiv8 suggère que certaines catégories ont un taux de fraude supérieur à d’autres. L’univers de la mode est le plus surprenant, avec une moyenne de 14 % de fausses activités par compte.

Le rapport détaille également le taux d’engagement moyen pour les contenus biologiques et sponsorisés par catégorie et suggère qu’un taux d’engagement plus faible indique une porte probabilité que le nombre de leurs abonnés soit gonflés par des robots ou de faux followers.

Source :

TechCrunch

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Rejoignez-nous sur Facebook !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters
Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline