Loisirs

Google commence à extraire les applications Android non validées qui accèdent aux journaux d’appels et aux SMS

Source : Pixabay. Vérification des applications Android par Google.

Google supprime les applications de Google Play qui demandent l’autorisation d’accéder aux journaux d’appels et aux données de SMS, mais n’ont pas été vérifiées manuellement par le personnel du moteur de recherche. Le géant américain de la recherche et de la téléphonie mobile a déclaré que cela faisait partie du mouvement visant à réduire le nombre d’applications qui ont accès aux données confidentielles des utilisateurs.

En octobre, Google avait annoncé que les applications Android ne seraient plus autorisées à utiliser les autorisations existantes dans le cadre d’une campagne plus large visant à inciter les développeurs à utiliser API plus récentes, plus sécurisées et respectant la confidentialité.

Favoriser la sécurité des données

De nombreuses applications demandent l’accès aux journaux d’appels et aux données SMS afin de vérifier les codes d’authentification à deux facteurs, de partager des informations des réseaux sociaux ou de remplacer le numéroteur téléphonique.

Voici une vidéo parlant de la sécurité des données sur Play Store de Google :

Toutefois, Google a reconnu que les développeurs qui abusent des autorisations pour collecter des données sensibles seront interdits. Cette mesure a été prise pour s’assurer de la sécurité des données des utilisateurs. De plus, elle permet en outre de sensibiliser ces derniers sur les risques liés.

Un changement de politique

Tout développeur souhaitant conserver la possibilité de demander l’autorisation d’un utilisateur pour l’appel et l’envoi de données texto doit remplir une déclaration d’autorisations. Google examinera l’application et la raison pour laquelle il doit conserver l’accès.

Il tiendra également compte de plusieurs facteurs, notamment les raisons pour lesquelles les développeurs demandent l’accès, les avantages pour l’utilisateur de la fonctionnalité et les risques associés à l’accès aux données. Selon Google, en vertu de la nouvelle politique, certains cas d’utilisation ne seront plus autorisés, rendant certaines applications obsolètes.

Source :

TechCrunch

Share on Pinterest

Rejoignez-nous sur Facebook !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters

Partenaires

Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline