Transport

Les indemnités auxquelles vous pouvez prétendre en tant que passager aérien

La mise en place du Règlement européen a permis aux voyageurs aériens de bénéficier d’une meilleure protection. Ce dispositif a été mis en application depuis 2004 et il définit des notions indispensables comme le refus d’embarquement, l’annulation de vol ou le retard de vol. Les passagers aériens ont en effet des droits lorsqu’ils prennent l’avion. Cette réglementation détermine les obligations des transporteurs aériens en ce qui concerne la nature et les limites de leur responsabilité en cas d’incident.

Selon les règles de l’UE, les passagers ont le droit de recevoir une compensation pour les problèmes de transport aérien. Si le vol est surbooké ou annulé, le voyageur a droit à une compensation financière. De plus aujourd’hui, vous pourrez avoir recours aux services de professionnels comme AirHelp pour vous aider à obtenir ces indemnités. Alors, faites valoir vos droits avec AirHelp !

Les voyageurs aériens doivent être indemnisés en cas de problèmes

L’Union européenne a défini des normes minimales pour les droits des passagers aériens en matière d’indemnisation et d’assistance en cas de surréservation, d’annulation ou de retard important d’un vol. Les règles s’appliquent à tous les vols, y compris les vols normaux et les vacances à forfait, à partir d’un aéroport de l’UE. Les compagnies aériennes européennes et d’autres régions du monde sont couvertes.

De plus, cette réglementation est aussi valable pour les vols effectués dans un aéroport de l’UE. Dans ce cas, toutefois, il faut que le vol soit réalisé par une compagnie aérienne européenne, s’il n’existe pas de règles locales en matière de compensation dans le pays d’origine. Par ailleurs, cette mesure ne concerne pas les compagnies aériennes d’outre-mer desservant l’Europe par d’autres régions du monde.

Annulation de vols ou surbooking, quels sont vos droits ?

En cas de surbooking, la compagnie aérienne doit d’abord demander aux passagers qui sont disposés volontairement à renoncer à leurs réservations pour une compensation. Le montant de l’indemnisation dépend généralement de la distance. Une indemnité allant jusqu’à 250 euros est proposée pour des vols de 1 500 km ou moins. Quant aux autres vols de 1 500 à 3 500 km, ce montant est de 400 euros. Enfin, la compensation pour tous les autres vols est de 600 euros. Il est bon de savoir que l’indemnisation est versée en espèces, par chèque ou par virement bancaire sur le compte du passager. Si le voyageur l’accepte, le dédommagement peut consister en des bons de voyage ou d’autres services.

En cas de rétrogradation, par exemple lorsqu’un passager reçoit un siège dans l’avion correspondant à une classe de service inférieure à celle de la réservation, la compagnie aérienne devrait rembourser entre 30 et 75 % du prix du billet. Ceci dépend de la durée du vol. Une compensation est également versée aux passagers d’un vol annulé et qui n’a pas été informé au moins deux semaines avant le vol. Les voyageurs qui sont avertis dans les deux semaines ne peuvent prétendre à aucune indemnité si la compagnie peut proposer un réacheminement vers la destination similaire au vol annulé.

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters
Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline