Transport

Blade, une start-up américaine, propose des taxis volants aux dirigeants de la Silicon Valley

Source : Pixabay. Blade pour lancer des taxis volants à San Francisco.

Un an après une collecte de fonds de 140 millions de dollars par Blade, la start-up du secteur de l’aviation a une fois de plus récolté 38 millions de dollars supplémentaires. Les services proposés par la société ont été lancés à San Francisco.

La start-up a permis à des centaines de personnes résidant à San Francisco et dans la Silicon Valley d’avoir un accès exclusif à son application mobile. Elle permet en outre de réserver des hydravions, des jets privés et des hélicoptères pour un minimum de 200 dollars par personne. Ceci entre dans le cadre d’un nouveau programme pilote de la société.

Un moyen de transport plus pratique

Blade, soutenu par Lerer Hippeau, d’AirBus, l’ancien PDG de Google, Eric Schmidt, et d’autres personnes, transporte actuellement des passagers dans la région de New York, où se trouve son siège, offrant aux riches la possibilité de se déplacer à travers différentes villes par la voie aérienne.

Voici une vidéo en anglais parlant de cette nouvelle :

Les prix peuvent atteindre jusqu’à 800 dollars pour chaque vol. La société a déjà collaboré avec Uber pour aider les participants au programme à réaliser les essais. Le dernier projet semble cibler les voyageurs d’affaires. Cette solution a pour objectif de réduire les voyages trop longs résultant d’un trafic insuffisant dans les zones urbaines.

Une société en pleine expansion

Se lancer à grande échelle et, en fin de compte de concurrencer les géants du transport. Uber a également de grands projets pour développer une société de covoiturage aérien par abonnement. Appelé UberAir, la société proposera dès 2023 des vols courts aux voyageurs.

La société a collecté des milliards de dollars pour concrétiser ce concept de science-fiction. D’où l’intérêt grandissant d’Uber pour Blade. Mais les concurrents sont de plus en plus nombreux dans le domaine, avec notamment l’arrivée de Kitty Hawk, une société créée par l’ancien vice-président de Google Sebastian Thrun.

Source :

TechCrunch

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters
Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline