La plateforme de messagerie WhatsApp, dont le propriétaire est Facebook, a lancé une fonctionnalité pour vérifier les fraudes avant les élections en Inde. Il s’agit d’une ligne de contrôle des informations pour les utilisateurs indiens. Le service de vérification consiste en un numéro de téléphone où les utilisateurs peuvent envoyer des messages douteux.

Le géant de la messagerie collabore avec une start-up spécialisée dans les médias locaux, Proto, pour gérer le service de vérification, en partenariat avec le cabinet de conseil en stratégie numérique Dig Deeper Media et Meedan, société basée à San Francisco, qui fournit des outils.

Vérifier les informations erronées

La start-up a l’intention d’utiliser les messages soumis au contrôle pour créer une base de données permettant d’analyser les informations erronées lors des élections, dans le cadre d’un projet de recherche commandé et soutenu par WhatsApp.

Ci-dessous les détails de cette nouvelle en anglais :

Le but de ce projet est d’étudier le phénomène de désinformation à grande échelle. À mesure que davantage de données arriveront, ils pourront identifier les problèmes, les lieux, les langues, les régions… les plus susceptibles. WhatsApp a déclaré que le défi de la désinformation virale nécessite davantage d’efforts de collaboration et ne peut être résolu par une seule organisation.

Les problèmes rencontrés par WhatsApp

Le service de messagerie a rencontré de gros problèmes avec la propagation de fausses nouvelles sur sa plateforme. La propagation de ces informations est devenue un énorme problème pour les plateformes de médias sociaux en général.

C’est l’un des problèmes les plus graves sur les marchés où les taux d’alphabétisation peuvent varier considérablement. Et en Inde, les applications imitant WhatsApp ont abouti à des résultats vraiment tragiques. Les élections en Inde, qui doivent se dérouler en plusieurs phases à partir de la fin du mois jusqu’à la mi-août, constituent une menace plus clairement définie. Le risque d’un processus démocratique et de son résultat peut être manipulé par la désinformation politique.

Source :

TechCrunch

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici