Vous connaissez bien évidemment l’entreprise SEB, qui se distingue notamment par la qualité de ses appareils électroménagers. Eh bien elle vient de s’associer à la start-up Angell pour fabriquer des vélos électriques. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette association étonnante est une véritable réussite. On vous explique tout !

Une belle idée

C’est en 1857 que l’entreprise SEB a été fondée en Bourgogne. L’objectif a toujours été d’innover et de proposer du matériel accessible à tout le monde. Cette année, l’entreprise française se lance dans la production de vélos électriques. La société s’est associée au fondateur de Meetic, Marc Simoncini, et à sa start-up Angell.

Le vélo électrique est fabriqué puis assemblé au sein de l’usine SEB d’Is sur la Tille, située en Bourgogne. Il s’agit d’un vélo haut de gamme, qui sera vendu aux alentours de 2 700 euros. Il répond aux règles de la réglementation française, est urbain et surtout connecté. Le projet est ambitieux mais le succès est d’ores et déjà au rendez-vous !

Une grande aventure

La crise sanitaire liée au Covid-19 a fait exploser les demandes de vélos en France. Ainsi, les pré-commandes étaient prévues à 1 500 exemplaires, et elles ont été multipliées par trois. Les vélos seront disponibles dès le mois de septembre. Les deux entreprises espèrent vendre 60 000 unités de leurs vélos en 2021.

Le vélo électrique Angell va permettre de créer 65 emplois. Il est entièrement assemblé en France. En outre, sachez que ce vélo est éligible aux aides étatiques français, et qu’il sera livré une dizaine de jours après la commande. On dirait bien que SEB a pensé à tout pour faire de ce vélo la star des routes d’ici quelques mois. On ne peut que dire bravo !

Source :

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici