Bien que les banques fassent tout leur possible afin de sécuriser toujours plus leurs infrastructures, les pirates et voleurs à col noir cachés derrière leurs ordinateurs n’ont de cesse de réinventer de nouvelles méthodes afin de grappiller des euros aux pauvres citoyens. C’est notamment le cas de cette jeune étudiante qui après une arnaque au « virement immédiat » s’est retrouvée avec un découvert de 42 000 euros. Une somme colossale qu’elle devra néanmoins rembourser.

Une étudiante endettée jusqu’au cou

A La Rochelle, une étudiante s’est aperçue de l’important découvert qu’elle a contracté, après avoir reçu une notification de la part de sa banque qui l’avertissait du dépassement de son plafond de découvert.

Les banques – Crédits photo : Pixabay

Elle aurait été victime d’une arnaque au « virement immédiat », très répandue en ce moment. Et ce n’est qu’après vérification des transactions qu’elle a constaté l’important découvert auquel elle aurait prétendument souscrit.

Victime d’un proche

Les faits décrits ici remontent à début novembre. En effet, la jeune étudiante cliente de la branche CIC de La Rochelle a demandé de l’aide à l’association Banque-Infos-Recours (BIR). Qui une fois saisie du dossier, a préféré la divulguer afin d’informer ceux qui ignorent encore l’existence de ce genre de pratiques douteuses.

Selon la Banque-Infos-Recours (BIR), la jeune étudiante se serait faite dépouiller par une de ses connaissances. En effet, l’arnaqueur aurait déposé sur le compte de la jeune femme dont nous tairons le nom pour des raisons évidentes, deux chèques d’une valeur totale de 88 000 euros.

Des billets de banque – Crédits photo : Picpedia

Après quoi, il s’est rendu quelques jours plus tard en agence, muni des coordonnées bancaires de sa victime demander virement vers un autre compte. Seulement, si l’établissement a bien reçu les deux chèques l’un d’eux fut rejeté faute de solde suffisant pour mener l’opération à bien. Du coup, il a fait virer un montant supérieur aux 88 000 euros de base avec à la clé un bonus volé, et que la banque a débité et prélevé sur le compte de la victime.

Source :

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici