Croyez-vous qu’il soit possible de communiquer avec les morts ? Si vous êtes sceptiques, sachez que Microsoft le semble moins que vous. En effet, le géant américain se lance sur ce secteur polémique, en estimant qu’il est possible de communiquer avec une personne décédée grâce à un chatbot… On vous en dit un peu plus sur cette actualité pour le moins étonnante !

La communication avec les morts

Voici un projet qui ne manque pas d’originalité. En effet, Microsoft vient tout juste de déposer un nouveau brevet. On apprend que l’objectif est de communiquer avec des personnes décédées avec un chatbot et de l’intelligence artificielle. En réalité, ce chatbot va récupérer les données personnelles de la personne disparue, les numériser, puis permettre d’interagir avec elle.

Il s’agit donc d’une version numérisée de la personne décédée. Ce projet pose clairement un problème éthique, mais il faut savoir que dans certains pays, le sujet est moins tabou que chez nous. Ainsi au Japon par exemple, il est possible de remplacer un proche décédé par un robot. Comme dans l’épisode 2 de la saison 2 de la série si particulière, Black Mirror !

L’intelligence artificielle

Le projet Microsoft se base avant tout sur l’intelligence artificielle et sur les réseaux sociaux. En effet, le chatbot pourra ainsi récupérer des données précises sur la personne disparue, puis l’imiter et imaginer ses réponses. Il semble que le projet soit déjà bien avancé. Mais il pose quelques questions d’ordre éthique.

En effet, on parle de récupération de données personnelles et de leur exploitation. Car dans certains pays, la récupération de données des personnes décédées est totalement interdite. Il faudrait donc récupérer ces données lorsque la personne est encore vivante. Pour l’instant, le chatbot de Microsoft est encore bien loin de voir le jour, mais après tout, pourquoi pas…

Source :

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici