Tech

Encore une lourde condamnation pour Google

Encore une lourde condamnation pour Google

Le géant informatique Google a été sanctionné par la CNIL et condamné à payer une amende de 150 millions d’euros. En effet, selon la justice, l’interface Google ne permet pas réellement aux internautes de refuser les cookies de tracking publicitaire. Et c’est une véritable problématique à laquelle Google compte bien remédier.

Une lourde condamnation

Il y a quelques semaines, la CNIL a décidé de condamner le géant américain Google. En effet, la CNIL a infligé une amende de 150 millions d’euros et une astreinte de 100 000 euros par jour au bout de trois mois. En réalité, l’objectif est de protéger les internautes contre les cookies et le tracking publicitaire.

En effet, il semble que Google limite volontairement l’accès aux options liés aux cookies. Or, d’après la CNIL, cela est contraire à la loi européenne. En effet, les internautes ne sont pas incités à refuser les cookies de tracking publicitaire dans la version actuelle de Google.

Une modification attendue

Le géant américain a bien pris en compte la condamnation et va proposer un bouton permettant de rejeter en bloc tous les cookies. Aucun doute, ce bouton qui va être ajouté au navigateur lui aura coûté très cher. Dorénavant, vous pourrez tout accepter, tout rejeter, ou accéder à davantage d’options.

Si vous décidez de tout rejeter, alors Google ne pourra plus déposer aucun cookies pour le tracking publicitaire ni pour l’affichage de contenu personnalisé. En revanche, le géant pourra toujours utiliser des cookies qui sont nécessaires au fonctionnement technique de certaines page web. C’est un changement majeur dans l’histoire du web, et un tournant important dans la publicité sur le net. Affaire à suivre.

Source :

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !

À propos de l'auteur

Amélie

Rédactrice passionnée par l'innovation, les startups et les nouveaux business émergeants.